La toilette du patient

 

L'hygiène contribue à améliorer l’estime de soi et le regard des autres. Elle réduit les germes sur la peau, aide à préserver son intégrité à éviter les lésions ou infections. C'est donc un élément clé et un défi pour les établissements de santé.

Chez les patients immobilisés ou en gériatrie, la peau peut perdre en résistance, en élasticité et en épaisseur suite à la réduction de la graisse sous-cutanée. La peau devient ainsi plus sensible et sujette aux blessures, notamment aux escarres, ce qui nécessite d’en prendre encore plus soin.

La pratique d'une bonne hygiène du patient est obligatoire, mais la méthode de toilette traditionnelle à la bassine n’est pas optimale en termes de soins patients. C’est pourquoi Medline a mis au point un système de toilette complet à la fois doux, hypoallergénique, capable d’éliminer les risques de contamination croisée et qui est économique. La toilette des patients est un soin de base et Medline propose un produit qui va au-delà des attentes du patient en termes de propreté et de bien-être, il les maintient aussi en bonne santé. 

Les problèmes liés à la toilette traditionnelle  

L’eau

Bien qu’il existe de nombreux foyers potentiels d’infection nosocomiale au sein d’un hôpital, l’eau est probablement l’un des foyers les plus importants, pourtant contrôlable, et cependant négligé. ² Les agents pathogènes peuvent créer de puissants biofilms dans la tuyauterie, les ballons d’eau chaude et les robinets de l’hôpital. ³ Pourtant minimiser l’exposition à l’eau du robinet est peu onéreux et efficace.

La bassine

Bien que la toilette à la bassine soit largement pratiquée dans les hôpitaux et autres établissements de santé, elle est source de nombreux inconvénients pouvant potentiellement entraîner des lésions chez les patients. En effet, même si la bassine est désinfectée entre deux utilisations, elle sert souvent aussi à récupérer des fournitures usagées, voire de bac à vomissements. Une étude publiée révèle que des bactéries, y compris S. aureus, VRE, SARM, P. Aeruginosa, C. albicans et E. coli¹, se développaient dans 98% des bassines testées dans un établissement de santé.

L’harmonisation de la toilette

La toilette au lit implique généralement l’utilisation de savon, d’eau du robinet et d’autres produits nettoyants. Cependant, la toilette et les produits utilisés peuvent varier d’un soignant à l’autre, générant ainsi des résultats différents. Cette absence d’harmonisation peut générer de la confusion ou de l’incompréhension chez le patient ou ses proches.

Les textiles utilisés pour la toilette des patients

Les textiles utilisés pour la toilette des patients tels que les gants de toilette sont souvent achetés dans un esprit d’économie, si bien qu’ils ne sont généralement pas composés des matériaux les plus doux. Rugueuses lorsqu’elles sont neuves, les fibres de coton qui s’effilochent dans des conditions de lavage extrêmes augmentent le potentiel d’abrasivité sur les peaux délicates. La toilette à la bassine nécessite également des serviettes et des draps de lit supplémentaires en raison des éclaboussures d’eau, ce qui implique plus de temps et d’efforts de la part du personnel soignant.




Références
¹ Johnson D, Lineweaver L, Maze L. Patients’ bath basins as potential sources of infection: a multicenter sampling study. Am. J Crit Care. 2009; 18:31-40.
² Anaissie E, Penzak S, Digani C. The hospital water supply as a source of nosocomial infections. Arch intern Med. 2002;162:1483-1492.
³ Exner M, Kramer A, Lajoie L, et al. Prevention and control of health care associated waterborne infections in health care facilities. Am J Infect Control. 2005;33:S26-S40.

Plus hygiénique

L’utilisation de lingettes jetables évite les inconvénients liés à l’utilisation d’une bassine, d’eau du robinet, de draps et de serviettes supplémentaires ainsi que du manque d’harmonisation des produits. Les packs à usage unique minimisent le risque de contaminations croisées. Ils évitent l’usage de bassines et de gants de toilette qui sont une charge bactérienne potentielle. Limiter les contacts entre le patient et le matériel partagé, telles que les bassines, réduit la probabilité d’exposition à des bactéries.

L’eau du robinet utilisée pour la toilette du patient peut également être une cause potentielle d’infections nosocomiales alors que réduire tout contact avec celle-ci est aussi efficace que peu onéreux. ¹ L’utilisation de lingettes jetables rend inutile le recours à l’eau du robinet.

Satisfaction du personnel

Grâce aux lingettes, il n’est plus nécessaire de porter de lourdes bassines remplies d’eau jusqu’à la chambre du patient, évitant ainsi le risque d’en renverser au sol et de créer des zones glissantes. Plus besoin de tremper et d’essorer le linge, rendant ainsi les tâches de préparation et de nettoyage plus rapides, ce qui laisse plus de temps au professionnels de santé pour d’autres tâches importantes.

Confort du patient

L’utilisation d’une lingette à usage unique garantit un contact doux et délicat avec la peau. Contrairement aux gants, les lingettes ne subissent pas de phénomène d’usure suite à des utilisations répétées. Le confort du patient doit être une priorité. L'utilisation d'un gant rugueux et effiloché sur une peau déjà fragile pourrait être inconfortable et provoquer des dommages supplémentaires.

Standardisation de la toilette

En utilisant des lingettes à usage unique, l’hôpital ou tout autre établissement de santé garantit des soins harmonisés. Chaque toilette sera réalisée à l’aide d’un protocole facile à suivre, avec le même type de savon ou de produit nettoyant et chaque lingette sera neuve à chaque fois. Les lingettes à usage unique pour la toilette des patients sont un moyen de garantir l’hygiène des patients de manière économique.

 




Références
¹ Anaissie E, Penzak S, Digani C. The hospital water supply as a source of nonsocial infections. Arch intern Med. 2002;162:1483-1492